Stage des Alpes : De la surface aux profondeurs

Niveau : L3
Semestre : S1, ECTS : 3
Responsable : Patrick Meunier
Autres enseignants : Alexandre Schubnel, Lauric Cécillon, Pierre Barré, Christian Chopin et Thomas Ferrand

 

Type d’enseignement : Stage de terrain
Volume horaire : 14 jours
Modalités de contrôle des connaissances : Rapport

 

Le stage d’intégration de l’entrée au département de Géosciences de l’ENS propose de découvrir les différents processus conditionnant la structure et l’évolution de la lithosphère en partant de la surface et en descendant jusqu’au manteau supérieur.

 

Il se déroule en 3 parties :

 

Réalisation d’une carte des stocks de carbone des sols dans l’Observatoire de Recherche en Environnement (ORE) de Draix-Bléone (4j)

 

Les sols sont l’épiderme des continents. C’est là que les roches, après de nombreux processus d’altération, d’érosion et de transport, se retrouvent, sous forme de sédiments, en contact avec l’atmosphère mais aussi la biosphère. Les étudiants apprennent les rudiments de la description des sols et les bases du prélèvement d’échantillons de sol. Les échantillons prélevés permettront de compléter une base de données géo-référencée des stocks de carbone organique de l’ORE de Draix-Bléone. L’analyse de ce jeu de données permettra aux étudiants de déterminer les facteurs contrôlant la distribution des stocks de carbone. Les facteurs testés seront principalement le couvert végétal, le matériau parental et des paramètres topographiques calculés à partir du modèle numérique de terrain (MNT). Les étudiants réaliseront enfin une carte krigée de la zone d’étude, carte dont la précision progresse d’année en année.

 

Initiation à la cartographie et à la tectonique autour de la nappe de Digne (6j)

 

Grâce à sa série stratigraphique, très riche et diverse bien que ramassée sur une courte distance géographique, la fenêtre de Barles offre un cadre exceptionnel pour découvrir la cartographie des roches sédimentaires et étudier la tectonique de charriage des alpes externes. Les étudiants apprennent à reconnaître des formations sédimentaires, principalement mésozoïques et cénozoïque, ainsi que des structures majeures telles que des plis et failles d’ampleur kilométrique. La nappe de Digne est un exemple remarquable et classique de déformation de couverture en domaine orogénique. Cette zone est caractérisée en outre par une tectonique syn-sédimentaire tertiaire en bassins d’avant-chaîne, marquée sur le terrain par des discordances successives progressivement basculées. Les étudiants voient sur le terrain les relations entre tectonique cassante et plicative (avec plusieurs phases de déformation), les relations entre tectonique et sédimentation ainsi qu’entre paléogéographie et types de dépôts.

 

Excursion dans les Alpes internes « sur les traces des séismes profonds » (4j)

 

Les alpes internes donnent accès aux roches métamorphiques ayant subi des déformations à haute pression et haute température. L’histoire de ces objets, ainsi que les conditions physico-chimiques de leur déformation, se lit dans les minéraux qui les composent, mais aussi dans les marqueurs structurels tels que la schistosité, les micro-cracks et les macro-fractures. Les objets présentés seront : les mylonites de Val Strona, la brèche éclogitique du Mont Viso, les fractures de décompression de Dora-Maira, les marqueurs de la fusion partielle (Val Strona) et les pseudotachylites (Balmuccia). Les lithologies rencontrées iront de la croûte inférieure continentales (kinzigites du Val Strona) au manteau supérieur (péridotites et pyroxénites peu déformées, mais fracturées, de Balmuccia) mais aussi la croûte océanique et le manteau serpentinisé en facies éclogitique (Mont Viso) et enfin les sédiments pélitiques en faciès UHP (Dora Maira).