Pétrologie endogène

Niveau : L3
Semestre : S2, ECTS : 3
Responsable : Anne Verlaguet, P6
Autres enseignants : Erwan Martin, Philippe Agard

 

Type d’enseignement : cours /TD-TP
Volume horaire : 40h cours/TD-TP
Modalités de contrôle des connaissances : Examen écrit

 

Ce module a pour but de donner les bases de pétrologie endogène : principaux critères de reconnaissance des roches et minéraux (TP étude d’échantillons et lames minces au microscope), compréhension des processus de formation des roches endogènes, tant magmatiques que métamorphiques, et ce qu’apporte la pétrologie endogène à la compréhension des grands contextes géodynamiques.

 

Les roches des croûtes continentale et océanique sont principalement formées par la succession de processus de fusion partielle des roches mantelliques, puis évolution des liquides magmatiques par cristallisation fractionnée. Ce module permettra de décortiquer chacun de ces processus, et de caractériser les principaux minéraux et textures des roches en fonction de leurs conditions de mise en place (roches volcaniques / plutoniques). Nous verrons également que la géochimie de ces roches (éléments majeurs, traces, isotopes stables et radiogéniques) permet de tracer les sources des magmas.

 

D’autre part, les roches enfouies dans les zones de subduction ou de collision continentale subissent des variations des conditions P-T, qui provoquent la recristallisation des minéraux et la déformation des roches. La composition des minéraux donne de précieux indices sur les conditions P-T dans lesquelles ces roches ont été enfouies. Ce module permettra d’apprendru à ze#onnaître les principaux minéraux métamorphiques et à déterminer leurs conditions P-T de cristallisation (notions de thermodynamique pour établir les grilles pétrogénétiques, géothermobarométrie). L’étude de la succession des paragenèses (rééquilibrations minérales successives) et de la chronologie des structures de déformation permettra d’établir les chemins P-T-t suivis par les roches lors de leur enfouissement puis exhumation. Ces chemins P-T nous permettront enfin de caractériser les grands contextes géodynamiques et processus associés.