Grands ensembles Géologiques

Niveau : M1

Semestre : S1 ECTS : 3

Responsable : N. Chamot-Rooke

Autres enseignants : M. Pubellier & M. Delescluse, L. Bollinger

 

Type d’enseignement : cours/TD

Volume horaire : 30h

Modalités de contrôle des connaissances : Examen écrit

 

Dans son acceptation la plus large, la géodynamique désigne l’étude de la dynamique de la Terre, et plus précisément l’ensemble des processus qui altèrent la surface du globe, qu’ils soient externes, atmosphériques par exemple, ou internes, comme les volcans ou les séismes. Le McGraw-Hill Science & Technology Dictionary présente la géodynamique comme une branche de la géophysique qui consiste à mesurer, modéliser et interpréter les mouvements de la croûte et du manteau, voire du noyau. Le British Dictionary opte pour une branche de la géologie étudiant les forces et les processus à grande-échelle, et leurs effets sur la croûte et la lithosphère. Le cours de Géodynamique que nous proposons couvre donc à la fois les aspects géophysiques et géologiques de la déformation de la Terre, du court-terme au long-terme.

 

La tectonique des plaques est introduite, ainsi que les méthodes modernes de la cinématique, depuis l’instantané (mouvements actuels) jusqu’au fini (mouvements passés et reconstructions). Les déformations de l’écorce terrestre sont examinées à la fois à partir des mesures actuelles (géodésie, sismologie, failles actives) et à partir de l’étude des déformations des grands objets géologiques, en particulier les chaînes de montagne, depuis leur formation jusqu’à l’écroulement post-orogénique et l’ouverture des bassins de supra-subduction, les marges, du rifting au fonctionnement de la dorsale océanique, les zones de déformation intra-plaques continentales et océaniques. Les parties les plus théoriques du cours s’appuient sur les grands chantiers, ceux du laboratoire de géologie de l’ENS pour lesquels des spécialistes interviennent : la Méditerranée, l’Asie du Sud-Est, l’Himalaya-Népal, etc.

 

Le cours fait le lien entre les mesures géodésiques, qui renseignent sur les mouvements et la déformation actuelle, permanente ou transitoire, et les objets géologiques qui résultent de l’accommodation de ces mouvements aux frontières. Les solutions et modèles les plus pertinents, parfois contradictoires, sont évalués à partir d’articles récents qui font l’objet de présentations par les étudiants. Le but est d’aborder le problème des forces qui façonnent les grandes structures de notre globe via le couplage entre le profond et la surface.

 

À l’issue de ce module, les compétences acquises couvrent un panorama des méthodes modernes d’analyse et d’interprétation des mesures géophysiques utilisées en géodynamique, et une introduction aux grandes structures géologiques.

Géodynamique actuelle de la Méditerranée centrale et orientale vue par la géodésie, et les grandes frontières et déformations associées [Pérouse et al., 2012].