Les prévisions saisonnières entre science et société


Champ disciplinaire : Océan/Atmosphère
Niveau : M1 ou M2
Crédits : 3 ECTS



Responsable : A. Giannini (ENS)
Type d’enseignement : Cours/TD/TP
Volume horaire : 30 h



Évaluation : Rédaction d’un article de ~1000 mots, sur un cas d’étude d’application de la prévision climatique, ciblant soit une région géographique, soit un secteur de l’économie, la société, etc. où la prévision est exploitée.


Mots Clés : El Niño, prévision climatique, vulnérabilité, local knowledge, probabilité, incertitude.
Prérequis : Physique du climat [L3 de Hervé Le Treut, ou autre cours en sciences du climat, en dynamique des fluides, etc.]

La prévision saisonnière est-elle un outil de décision utile? Développée à la fin des années 1990 suite à la prévision d’un événement El Niño réussie à Cane et Zebiak en 1986, elle constitue le noyau des « services climat » mandatés par l’Organisation Météorologique Mondiale. Au fil de 5 séances, nous alternerons l’exploration des bases scientifiques de la prévisibilité et des prévisions et de leur contexte socio-économique. Chaque séance de 3 heures comprendra une présentation de synthèse couvrant nos connaissances à propos des éléments énumérés ci-dessous et une discussion à partir de la lecture d’articles scientifiques.

Plan du cours

  1. variabilité et prévisibilité du climat [le phénomène El Niño-Southern Oscillation]
  2. connaissances locales et vulnérabilité
  3. développement historique et exploitation des prévisions saisonnières [application de la modélisation du climat, méthodes statistiques de validations des prévisions, etc., développement des « services climat »]
  4. impact des prévisions saisonnières [valeur, utilité, décisions, incertitude]
  5. état des lieux [avec une discussion finale et les présentations des étudiants]