Géostatistiques


Champ disciplinaire : Méthode (Obligatoire)
Niveau : M1
Crédits : 3 ECTS



Responsables : C. De Fouquet, D. Renard (MINES)
Type d’enseignement : cours hebdomadaire
Volume horaire : 30h



Évaluation : examen ou projet


Mots Clés : variabilité spatiale, variogramme, spatialisation, estimation
Prérequis : probabilités

Pour de très nombreux phénomènes étudiés en géosciences, la présence de corrélation spatiale rend les statistiques usuelles inappropriées. Le cours présente les méthodes pour passer des données à la cartographie des variables : analyse exploratoire et variographique pour comprendre la structure spatiale et la quantifier, notion de « support », estimation linéaire optimale (krigeage) et conséquences de l’erreur d’estimation.

Ce cours se structure en cours magistraux, et TD (exercices) ou TP informatiques. 

Contenu du cours : Présenter les méthodes d’estimation et montrer l’importance de leur compréhension, ainsi que de l’analyse exploratoire des données. Sensibilisation aux dangers de l’utilisation aveugle de logiciels, pouvant conduire à des résultats absurdes.

  • critères de qualité d’une carte (concentrations ou densité, cote ou profondeur d’un horizon géologique…) ; l’application des statistiques en « rapportage environnemental » est-elle toujours sensée ?
  • de quoi a-t-on besoin pour l’estimation linéaire ?
  • variogramme, variance d’estimation, krigeage
  • modélisation multivariable : covariogramme, cokrigeage et autres estimations multivariables
  • le support et ses conséquences
  • conséquences de l’incertitude d’estimation, introduction à l’estimation non-linéaire et aux simulations.
  • exemples : présentation de cas d’études (qualité de l’air, pollution des sols, cours d’eau et nappes) ; réflexions sur la réglementation environnementale.