Défis actuels en biogéochimie terrestre – les interactions sol-plante


Champ disciplinaire : Interfaces
Niveau : M1 ou M2
Crédits : 3 ECTS



Responsable : Samuel Abiven (ENS)
Type d’enseignement : Cours/TD/TP
Volume horaire : 30 h



Évaluation : Oral et rapport de projet


Mots Clés : Biogéochimie, plant-sol, cycle du carbone, changements globaux
Prérequis : Bases en géochimie organique

La compréhension du fonctionnement des écosystèmes terrestres passe par l’étude de leur biogéochimie, c’est-à-dire des cycles des éléments chimiques comme le carbone ou l’azote  et de leurs interactions. Cette étude est particulièrement importante dans le contexte des changements globaux, où une série de facteurs extérieurs va modifier les dynamiques de ces cycles.

L’objectif de ce module est de brosser un panorama des questions scientifiques actuelles concernant la biogéochimie des sols, des plantes et de leur interactions, à différentes échelles d’espace et de temps.

Après un rappel de principes de base de science du sol et de physiologie végétale, on s’intéressera particulièrement à la dynamique de la matière organique végétale (productivité des différents ecosystèmes terrestres, nutrition et facteurs limitants, racines et rhizosphère,…) et à la matière organique du sol (biologie du sol, dynamique du carbone et de l’azote, stabilisation de la matière organique,..). Nous analyserons ensuite plusieurs problèmes actuels concrets, comme par exemple les techniques de stockage du carbone ou l’érosion des sols.  En guise de synthèse, nous aborderons les questions de changements d’échelle et de modélisation à l’échelle des processus et à l’échelle globale. L’effet des changements globaux sera introduit en fin de module.

En parallèle du séminaire, les étudiants travailleront sur un projet basé sur la littérature scientifique qu’ils présenteront par oral et dans un court rapport, ces deux éléments constituants l’évaluation pour ce module.

Ce module est important pour les étudiants souhaitant s’orienter vers la (bio-)géochimie dans les environnements continentaux.